L’Observatoire des religions
Philippe Simonnot publie

Enquête sur l’antisémitisme musulman, De ses origines à nos jours

« Un livre dérangeant, y compris pour Israël », selon Yvan Rioufol

mardi 1er décembre 2009

Philippe Simonnot publie Enquête sur l’antisémitisme musulman, De ses origines à nos jours, aux Editions Michalon, mars 2010.

Un parti d’opposition Tunisien propose l’interdiction de l’entrer des pèlerins juifs israéliens en Tunisie, qui viennent comme chaque année se recueillir à la synagogue de la Ghriba,

La synagogue de la Ghriba située sur l’île de Djerba au sud du pays. Le pèlerinage de la Ghriba 2010, est prévu le 30 avril, 1 et 2 mai prochain.

Le mercredi 14 avril, dans une dépêche d’information de Paltoday (agence de presse de Palestine), on observe cet appel qui exige du gouvernement tunisien que « le Israéliens ne soient plus autorisés à venir à Djerba » (1)

Ces propos dignes d’un fasciste émanent de Maya Jribi, la secrétaire générale du Parti Démocratique Progressiste (PDP) en Tunisie. Cette femme est née en 1960. Originaire de Tataouine (sud du pays) elle avait suivie ses études à Radès (banlieue de la capitale) puis à la faculté des sciences de Sfax (plus au sud) où elle a milité dans un mouvement étudiant de gauche marxiste.

Puis elle adhère à la Ligue tunisienne des droits de l’homme au début des années 1980. De retour à la capitale Tunis en 1983, elle participa à la création du Rassemblement Socialiste Progressiste, devenu en 2001le Parti Démocrate Progressiste, réunissant les nostalgiques de l’époque communiste et les pires radicaux de la cause palestinienne. Pour mémoire, ce sont des Trotskystes et autres communistes qui organisèrent les attentats de Munich et de Entebbe contre des juifs, et contre des athlètes israéliens (le Fdplp de Gorges Abbache et d’Abou Nidal) Deux d’entre eux furent liquidées depuis.

Les membres du parti de Maya Jribi (PDP) ont noué aussi une alliance avec la mouvance islamiste. Les ratés de son parti, rejetés au niveau local, ne disposent en effet d’aucun siège au parlement. Ce sont aussi des nostalgiques du nazisme. Leurs prises de positions, anti-israéliennes et antisémites sont relayées constamment sur les différents médias arabes, et en l’occurrence par la sulfureuse Aljazira du Qatar.

Ces guignols de soi-disant (PDP) ont organisé, en janvier 2009, des manifestations violentes en causant un déferlement de haine antisémite. Ces manifestations ont été, de fait, des manifestations de soutien au Hamas, des manifestations de soutien au totalitarisme, aux appels au meurtre et au génocide, et au sacrifice humain d’enfants. Des hordes du (PDP) issues du parti de Maya Jribi ont défilé sur le pavé des grandes villes avec des slogans racistes aux cris de mort aux Juifs dans l’indifférence des autorités.

Maya Jribi et son parti sont aussi des faiseurs de troubles. Avec son hebdomadaire « Al Mawkif » elle multiplie l’incitation à la désobéissance civile et encourage la haine des juifs. Le Journal de son parti est une vitrine idéologique idéale avec un message facile à comprendre : « il faut détester les juifs ». Il faut détester un gouvernement tunisien qui perpétue cette tradition du Lag Baomer (le pèlerinage de la Ghriba) pour son attachement à la tolérance et à l’ouverture sur l’autre.

Rappelons ici que La Tunisie a accédé à l’indépendance en 1956 avec Bourguiba, qui est suivie aussitôt par un efforts d’intégration des deux communautés très réel, de la part des autorités comme des responsables juifs eux-mêmes. À ce moment là, une représentation juive est assurée dans la plupart des ministères, ainsi que dans les parlements où siègent régulièrement des députés juifs. Des magistrats juifs sont nommés, et les nouvelles administrations s’ouvrent largement aux techniciens et aux fonctionnaires juifs.

Aujourd’hui, en multipliant les réflexes anti-israéliens, la sinistre Maya Jribi et son parti, tente bruyamment de politiser le pèlerinage annuel de la Ghriba. Les agitateurs du (PDP), encouragent la prolifération de l’antisémitisme, les sentiments anti-juifs et font usage de l’anti-Israël antisémite (un phénomène dont l’ampleur inquiète les observateurs de la communauté juive) pour préparer un terrain propice au terrorisme. (2)

Comme par hasard, son journal (Al Mawkif), en pleine crise financière, prend à sa charge cette revendication inattendue d’interdire aux pèlerins, venant d’Israël, le droit naturel de se rendre à la Ghriba, où les pèlerins séjournent en vacances avant d’accomplir les rites du pèlerinage dans le plus grand rassemblement juif d’Afrique du Nord.

Les bien-pensants du (PDP) savent qu’ils détruisent leur propre pays à petit feu avec cet appel dangereux, et cela semble leur procurer une satisfaction morbide. Ces parasites anti-juifs semblent vouloir faire plaisir à Ahmadinejad, dont ils ont une grande affection pour ses thèses sarcastiques.

Il n’est pas normal de voir ainsi l’honneur et la réputation d’un pays, à vocation premièrement touristique, atteints et piétinés. Il parait que les flammes qui brûlent au Proche – Orient, se reflètent dans les yeux de gens désœuvrés, incultes du (PDP) ou au contraire ces gens conceptualisent la haine et en font le cheval de bataille d’un combat dont ils se sont érigés en porte-voix.

Maya Jribi, une figure connue de l’antisémitisme radical, salit l’image de son pays pour disposer d’une certaine notoriété locale. D’ailleurs elle n’a pas cessé de publier de nombreux articles incendiaires où elle réclamait la « libération totale de la Palestine ». C’est juste consternant de voir à quel point certains bons penseurs, défenseurs de la cause palestinienne mélangent tout... Israël, la politique, les idées, la religion….. et se dressent finalement en parfaits antisémites.

Son journal (Al Mawkif), parfait défenseur du communisme et du fascisme – toujours présents en Tunisie – véhicule une image sordide sur les Juifs en nourrissant la haine nazie et les théories conspirationnistes dont la dernière, accuser les juifs d’avoir fomenté les attaques du 11 septembre !

Ftouh Souhail, Tunis

(1) Source en arabe : http://www.paltoday.com/arabic/News-77083.html

(2) Le 11 avril 2002, la synagogue de la Ghriba avait été la cible d’un attentat revendiqué par Al-Qaïda tuant 21 personnes dont 14 touristes allemands, deux Français et cinq Tunisiens.


Accueil du site | Contact | Plan du site | En résumé | Espace privé | Statistiques | visites : 274675