L’Observatoire des religions
Essai d’investigation empirique

Islam et développement économique

par Hamdi KHALFAOUI

mercredi 31 mars 2010

Le présent article cherche à démonter si l’Islam, en tant qu’ensemble de croyances religieuses, favorise le développement et la prospérité économique du monde musulman ou il constitue entre autres un facteur de blocage et de pauvreté. Notre étude empirique, portant sur un échantillon de pays arobo-musulmans et musulmans non arabe, conclue qu’en général l’Islam favorise le développement économique. Cependant, les choix de politique économique jugés parfois inappropriés et la structure du système de gouvernance adoptée par certains pays musulmans expliqueraient les causes de leur sous-développement.

This article seeks to dismantle if Islam as a religion affect the behavior and entrepreneurial spirit of Muslims is a factor of development and economic prosperity or impede and poverty. Our empirical study, covering a sample of countries arobo-msulmans and non-Arab Muslims, concluded that in general Islam promotes economic development. However, the politico-economic choices deemed inappropriate and sometimes the structure of governance adopted by some Muslim countries explain the causes of their underdevelopment.

Mots clés : Islam, développements économiques, données de panel

2/ Régression 2 : l’impact de l’Islam sur la croissance économique :

Les résultats trouvés montrent qu’il existe une corrélation positive entre le taux de croissance des musulmans et la croissance économique. En effet la variable MUSL est positive et statistiquement significative pour les trois échantillons . Ce résultat montre que l’Islam, comme seul dogme religieux, exerce, à un degré de risque de 5 %, un effet positif sur la croissance. Cet effet positif s’expliquerait par le comportement individuel des musulmans vis-à-vis au développement et au prospérité économique.

3/ Régression 3 : l’effet de l’islam est il lié à des conditions socio-institutionnelles favorables

Partant de l’avis de certains auteurs (Mc Clelland 1961 Rodinson 1970, 1973, Turner 1978 Sapienza et Zingales 2002 Kuran 1993, 2003, Facchini 2007) qui devanceraient que le sous développement actuel des musulmans s’explique par :

- La défaillance du cadre institutionnel des pays musulmans (corruption gouvernementale, qualité de la loi, prédation de l’Etat etc.)

- L’existence d’un analphabétisme et une pauvreté en dépit d’abondance des ressources naturelles.

Or il est possible que l’islam prédispose à ce type de gouvernement. Pour vérifier cette hypothèse (controversée) et voir si l’impact de l’Islam sur la croissance économique est lié au système institutionnel de gouvernance des pays musulmans, nous avons choisi, suivant la disponibilité des données, deux variables reflétant la corruption gouvernementale (notée CRP) et le taux d’analphabétisme (notée ANLPH).

Les résultats trouvés suite aux différentes estimations (régression 3, tableaux 1, 2 et 3) montrent que, outre l’impact négatif de la corruption et de l’analphabétisme sur la croissance économique, l’Islam ne favorise la croissance économique que lorsqu’il évolue dans un environnement non corrompu.

Ces résultats rejoignent l’étude de LaPorta et AL 1997 qui expliquent l’impact négatif des religions « hiérarchique » entre autre l’Islam par les aspects de corruption gouvernementale, des systèmes judiciaires défaillants et une bureaucratie accrue.

Par ailleurs, l’hypothèse qui dicte que l’Islam ne favorise la croissance économique que dans les pays où le taux d’alphabétisme est faible n’est pas vérifiée. L’exemple de la prospérité et de l’expansion de l’empirique Islamique (VIIe - XIe siècle) là où la plupart des musulmans étaient des alphabètes corrobore cette hypothèse.

 L’auteur est Aide financier dans une société de carrière à Kairouan (SARL) :  Financier dans une de distribution de caoutchouc à Tunis (SARL)  Membre du laboratoire de recherche "PSDD » à la FSEG- Tunis  Membre du comité d’organisation de la JEMOB  Enseignant à l’ISIG de Kairouan (2002/2003, 2003/2004, 2004/2005 et 2005/2006)

Accueil du site | Contact | Plan du site | En résumé | Espace privé | Statistiques | visites : 274675