L’Observatoire des religions

Le sabbat et la guerre

lundi 3 septembre 2007 par Philippe Simonnot

Le respect du sabbat est-il oui ou non compatible avec une « défense nationale » ?
Le problème militaire du sabbat pose la question des conditions de possibilité d’un Etat pour un peuple–prêtre comme le peuple juif de l’Antiquité, ou une cité-temple, telle Jérusalem avant 70, vivant de dîmes et de dons, c’est-à-dire de contributions volontaires.
Nikanor n’est pas le seul à profiter de cet avantage. Le deuxième Livre des Maccabées cite un autre général séleucide aussi bien informé : « Nourrissant à l’égard des juifs une hostilité foncière, le roi [séleucide] envoya le Mysarque Apollonius à la tête d’une armée, soit 22 000 hommes, avec ordre d’égorger tous ceux qui étaient dans la force de l’âge et de vendre les femmes et les enfants. Arrivé en conséquence à Jérusalem, et jouant le personnage pacifique, il attendit jusqu’au jour du sabbat où, profitant du repos des juifs, il commanda à ses subordonnés une prise d’armes. Tous ceux qui étaient sortis pour assister au spectacle, il les fit massacrer, et, envahissant la ville avec ses soldats en armes, il mit à mort une multitude de gens. »
Il y a donc bien, sur ce sujet au moins, une contradiction flagrante entre les deux Livres des Maccabées. Dans le premier, il est permis de se battre le jour du sabbat quand on est attaqué, car les conséquences militaires du sabbat, désastreuses pour les juifs, sont connues de tous, y compris des non juifs qui cherchent naturellement à en profiter [1]. Dans le second, on maintient dur comme fer l’interdit sabbatique en toutes circonstances.
Ces pages sont extraites du prochain livre de Philippe Simonnot sur l’économie du monothéisme. A paraître chez Denoël. Les commentaires sont d’autant plus attendus que des corrections sont encore possibles.

[1] Comment ne pas songer ici au déclenchement de la Guerre du Kippour en 1973, même si les circonstances sont très différentes.


Accueil du site | Contact | Plan du site | En résumé | Espace privé | Statistiques | visites : 274675