L’Observatoire des religions
Un grand classique de Maxime Rodinson,

Islam et capitalisme

Editions du Seuil, 1966

mardi 3 juillet 2007

Notes de lecture. Les chiffres entre parenthèses renvoient à la pagination du livre
Pourquoi, en vérité, le capitalisme a-t-il triomphé à l’époque moderne en Europe et pas (entre autres) dans les pays musulmans ? Mais aussi pourquoi le capitalisme européen a-t-il envahi si facilement le monde musulman ? (21)
Nous savons que les traditions n’ont été couchées par écrit que 2 ou 3 siècles après le Prophète et il y a eu toute une période de l’histoire musulmane où on n’accordait que peu d’intérêt et aucune valeur à de tels récits (30)
Il est très clair d’abord que le Coran n’a rien contre la propriété privée puisque il règlemente par exemple l’héritage. Il recommande même de ne pas mettre en cause les inégalités et se contente de stigmatiser l’impiété habituelle des riches, de souligner l’inutilité de la fortune devant le jugement de Dieu et la tentation à négliger la piété qu’elle constitue. …Le salariat est une institution naturelle contre laquelle rien n’est à objecter…
Il est des religions dont les textes sacrés découragent l’activité économique en général. Ce n’est certainement pas le cas du Coran qui considère avec faveur l’activité commerciale, se contentant de blâmer les pratiques frauduleuses et de demander de s’abstenir de commercer pendant certains actes de culte. Certain apologiste musulman va jusqu’à désigner les gains du commerce comme grâces de Dieu (31)
La Sunna ne met pas en question la propriété privée. Certes l’usage de la propriété est limité par l’interdit de l’usure, l’obligation de l’aumône légale, la propriété indivise, les terres collectives. L’eau et l’herbe ne sont pas appropriables. L’Etat musulman exerce un droit éminent sur les terres… (32)
Biblio : Louis Massignon L’influence de l’islam au Moyen Age sur la fondation et l’essor des banques juives Bulletin d’études orientales, 1, 1931, et Opera Minora, T 1 Beyrouth 1963 Lammens, La Mecque à la veuille de l’hégire , Beyrouth, 1924 Moubarac Y, Abraham dans le Coran, Vrin, 1958 Destanne de Bernis, Islam et développement économique, Cahiers de l’ISEA, n° 106, octobre 1960 Austruy, Vocation économique de l’islam

Accueil du site | Contact | Plan du site | En résumé | Espace privé | Statistiques | visites : 274675