L’Observatoire des religions

Les parents préfèrent les filles dociles

lundi 21 janvier 2008

Dans la plupart des civilisations, les parents préfèrent que leurs filles soient dociles, c’est-à-dire « réservées, chastes, femmes d’intérieur, et bonnes », pour reprendre les expressions de l’Apôtre Paul, ou encore, selon le Coran, doivent-elles apprendre à être « vertueuses et obéissantes ».
Pourquoi cette préférence pour les filles dociles persiste-t-elle avec tant de force un peu partout dans le monde ? La réponse pourra choquer : c’est plus pour des raisons d’intérêt que pour des raisons morales : les parents sont en effet soucieux de marier leurs filles (ils ont la hantise de la « vieille fille restant indéfiniment à domicile à leur charge), et dans le cas où ils parviennent à les marier, ils préfèrent les faire épouser des hommes riches plutôt que par des hommes pauvres. Or les hommes sont plus disposés à épouser des filles qui leur seront fidèles que des filles dont ils craignent qu’elles leur soient infidèles, ne serait-ce que pour être assuré que la progéniture éventuelle qui va naître de ces unions est bien de leur sang. Et plus ils sont riches, plus ils sont exigeants, et plus ils ont les moyens d’être exigeants.
Le fond de l’affaire est la dissymétrie d’information entre l’homme et la femme sur la paternité/maternité de leurs enfants. Tandis que par nature, une femme n’a aucun doute sur son lien avec les enfants qu’elle met au monde, l’homme ne peut jamais être assuré à 100% qu’il est bien le père de ses enfants. Il est vrai que le test ADN va permettre de corriger cette dissymétrie. Mais en attendant qu’il soit généralisable, l’homme aura toujours besoin d’être rassuré sur sa ou ses paternités par des méthodes et des moyens plus ou moins fiables.

Accueil du site | Contact | Plan du site | En résumé | Espace privé | Statistiques | visites : 274675